LE BLOG POLITIQUE DE LUC JOUSSE

Le 25 avril 2019

Municipales Roquebrune sur Argens 2020 : Quand «l’équipe des courges» se choisit le bonimenteur Julien LUCHINI comme capitaine… les 7 autres candidats peuvent dormir tranquilles !

Auteur : Luc Jousse

Mon courageux premier adjoint devenu maire Jean-Paul OLLIVIER a jeté l’éponge à peine le premier round des municipales entamé ! Il vient en effet d’annoncer publiquement dans une lettre destinée à l’association des amis du maire qu’il ne sera pas candidat à ma succession et a choisi son pire poulain, un obscur directeur de cabinet dévorant d’ambition, le fourbe Julien LUCHINI, haï de tout le personnel municipal pour sa méchanceté !

Questions, commentaires ? Je demande la parole !

Tout d’abord, quelle erreur de communication du directeur de campagne d’annoncer le forfait de Jean-Paul OLLIVIER et la candidature de Julien LUCHINI en ne s’adressant pas à l’ensemble de la population roquebrunoise, mais exclusivement au « troisième cercle », celui des amis du maire. Le sectarisme et l’étroitesse d’esprit du candidat LUCHINI éclate là au grand jour, la campagne s’annonce sous les pires auspices… loin de tout esprit de rassemblement et d’apaisement. LUCHINI n’est en fait qu’une oie courtisane picorant dans la main de son maître !

Sur la non-candidature d’OLLIVIER et son louvoiement, puis son renoncement « raisonnable » ( il faut traduire « pétrifié par la trouille de perdre »:  N’avais-je pas écrit page 92 de mon bouquin « LE PLAISIR DE TOUT DIRE, confessions d’un maire atypique qu’il fallait briser » la prémonition suivante : Réussir à décevoir autant de monde en aussi peu de temps est ceci dit un bel exploit ! Voilà un élu qui n’a jamais osé – et qui n’osera jamais – se présenter à une élection sur son nom. « Le courage ne se contrefait pas, c’est une vertu qui échappe à l’hypocrisie » est une belle maxime de Bonaparte…

Sur le contenu de cette lettre de retrait, écrit par une plume niçoise que je reconnais entre toutes, OLLIVIER ose susurrer « la remise des dossiers dans le bon sens, notamment celui de la gestion municipale », à partir de mon départ en 2016. Je renvois l’électeur à un extrait de la page 94, chapitre sur les « recettes exceptionnelles », ainsi que sont appelées comptablement toutes les ventes d’actifs fonciers : Hier notre Roquebrune était ambitieuse et dynamique. Elle est devenue timorée, morne, étriquée, donc défaitiste (avec Julien LUCHINI, CQFD). Un maire apostat qui reste planté comme une courge sans agir ne fera jamais revenir la croissance et malheureusement, l’avenir des finances communales va mécaniquement s’assombrir… La méthode Coué ne fonctionne plus dès qu’on analyse comme l’a fait l’opposition le budget 2019 et j’affirme à l’inverse que le prochain maire devra être sacrément compétent pour redresser la barre des finances communales, laissées par mes soins, qu’on ne m’apprécie ou non, avec une baisse inédite du taux communal de la taxe d’habitation et un investissement record… ce qui est très loin d’être le cas 3 ans plus tard.

Dans sa lettre-testament, OLLIVIER en appelle à une « certaine continuité » et au « combat qui continue pour Roquebrune ». En s’appropriant ainsi le titre-thème de mes 3 campagnes municipales victorieuses, « Continuons ensemble pour Roquebrune avec Luc JOUSSE », l’attelage OLLIVIER-LUCHINI tente un impossible grand écart électoral. A la fois s’inscrire dans la continuité de mes thèmes historiques de campagne, tout en se démarquant de mon bilan, devenu selon eux dirimant, dans une position qualifiée par Madame MIMOUNI elle-même, de « géométrie variable » !

Qu’il n’en soit rien ! Le sieur LUCHINI, même adoubé par mon 1er adjoint, ne peut en aucun cas se revendiquer ni aujourd’hui ni demain d’une quelconque continuité dans mon action et j’annoncerai le cas échéant le jour venu, lequel ou laquelle des 8 candidats à ce jour déclarés je soutiendrai. Je suis en effet cordialement en contact avec plusieurs d’entre eux, et il serait inconvenant de lancer toute annonce hâtive alors que modestement, je réponds à leurs demandes essentielles : leur apporter mon « éclairage », fruit d’une expérience de 16 ans de mandat. Nous agissons tous mutuellement dans l’unique intérêt général de Roquebrune, quelques soit les étiquettes des uns, des unes ou des autres.

Manipulateur diplômé sur le tas, le candidat LUCHINI manœuvre en coulisses depuis si longtemps, faisant porter le chapeau aux autres de tous les échecs (le fiasco du Débat d’Orientation Budgétaire erroné où il s’est disculpé alors que c’était sa fonction grassement payée de corriger ces lourdes erreurs…). Il s’est surtout évertué à éliminer l’un après l’autre tous les fonctionnaires de qualité que j’avais positionné à des postes majeurs en vertu de leurs compétences – surtout des femmes du reste – Piètre orateur mais auteur de la plus sanguinaire chasse aux sorcières de la mairie de Roquebrune après mon départ, inutile de vous confirmer que je n’invite pas nos électeurs à cautionner un tel personnage vantard, méprisant, incompétent et inexpérimenté, l’exemple même de ce que nos concitoyens rejettent désormais dans la caricature de l’homme politique, l’exemple type et lassant du bonimenteur… au charisme de gros calamar !

Pour tout vous dire, j’ai moi-même mis le pied à l’étrier au candidat LUCHINI en 2014 en 33ème position sur ma liste électorale. Il ne valait intellectuellement pas plus mais il m’amusait qu’il ressemblât physiquement si fortement à Jean-Pierre SERRA ! Sa « carrière » politique de félon était lancée et OLLIVIER l’a fait régent… ou aide de camp !

Enfin, puisqu’il serait inconvenant de la part de LUCHINI, qu’il puisse à la fois être candidat et directeur de cabinet grassement salarié durant la campagne, j’ose imaginer qu’il aura la décence, que dis-je la dignité, de démissionner de son poste municipal afin de faire campagne en toute indépendance… vis-à-vis des autres candidats. Mais là, j’en appelle à une certaine classe, c’est trop demander… que je le morigène.

Décidément, ces municipales s’avèrent bien intrépides !

0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x